Mes démons

Mes démons sont multiples,
Multiple de 100,
Tellement ils sont tant,
Tant et tant,
A quoi bon les compter,
Le nez dans mon cigare,
Je les vois me narguer,
Tu te prends pour une sainte,
Tu crois qu’on t’a pas repéré,
Tu nous donnes à bouffer,
Tu l’aurais oublié,
Chaque seconde tu nous gaves,
Y a rien à dire,
Même pas pleurer,
Alors je tire,
Sur mon cigare,
Je les sens remonter,
Tiens celui-là, il vient du ventre,
Tout bedonnant, très sûre de lui,
Qui pourrait croire,
Depuis tout ce temps,
Qu’il me pourrit la vie,
Qui pourrait croire,
Je suis sa mère, sa nourricière,
Son supermarché chéri,
Debout là-dedanc,
On fait son sac,
On sort de là,
Les vieux démons, les vielles carcasses,
Tout le monde en route,
Vers la sortie,
Bon voyage et que je vous revois pas içi.